Pulpi project


"Ces animaux sont fantômes autant que monstres. Ils sont prouvés et improbables. Ils semblent appartenir à ce commencement d’êtres terribles que le songeur entrevoit confusément par le soupirail de la nuit."
Ainsi Victor Hugo, dans "Les travailleurs de la mer", alimentait-il à son tour la crainte des hommes envers les pieuvres, monstres insaisissables aux pouvoirs maléfiques. 

Les céphalopodes traînent leur mauvaise réputation depuis que les hommes ont pris la mer…

…Un paquet de siècles dont ignore encore tout Pulpi, jeune poulpe fraîchement sorti de l'œuf. Sans parents pour l'éduquer puisque les octopodes ne survivent pas à la reproduction, il ne peut compter que sur lui même. Son voyage initiatique commence dans les profondeurs marines, peuplées de créatures étonnantes auprès desquelles il comprend très vite que quelque chose ne tourne décidemment pas rond autour de lui.

Pulpi parviendra-t-il à comprendre la marche du monde qui l’entoure, sans risquer de tomber aux mains du plus grand prédateur de tous les temps, le bipode ? 

Le 12 décembre 2014 :