jeudi 28 août 2014

Bienvenue dans le Sud!

 
8h du matin, port de Saint-Tropez, début des années 90. 
C'est l'hiver, il fait 27°C.

Voici Mireille la Girelle, poissonnière sur la fameuse Place aux Herbes. Et la voilà surprise en train de remplir le ventre d'un magnifique loup de mer (ou bar, pour les estrangers) de siouclés (petits poissons ou athérines, pour ces mêmes estrangers).

Plus tard, et le dessin préfère le taire, Mireille vendra ce poisson au ventre rebondi à une touriste endimanchée.      

L’auteur y était, il balance aujourd’hui.


D’abord, la poissonnière pèse la poiscaille. 

- deux kilos cinq, Madâme!

Ensuite, elle propose à la jolie dame de le vider et le préparer.

- Hè Bèè, il a bien mangé celui-là, regardez ça Madâme, il a avalé un banc tout entier, il y en a au moins un kilo!!! 
Oh, mais vous savez, Madâme, ça c'est du bon poisson à faire en friture, c'est èssellent! 
Tè, je le vends pas très cher en plus, je vais vous faire un prix.

Ah, le charme du Sud… Dans le Saint-Tropez des années 90, le kilo de loup avoisine les 200F (30€ de nos jours). Et Mireille, en bonne poissonnière méridionale, n’en a jamais loupée une pour en avoir un peu plus.